Les naissances gémellaires

La montée sans précédent du taux de naissances gémellaires

La fréquence des naissances de jumeaux a beaucoup augmenté dans les pays développés - elle a été multipliée par deux depuis les années 1970 (voir figure 1). Deux facteurs expliquent cette évolution : le recours croissant à l’assistance médicale à la procréation et le retard des maternités - les femmes ont leurs enfants de plus en plus tard et la probabilité de grossesse gémellaire augmente avec l’âge (Pison et al. 2015). Ce boom des jumeaux pose un défi de santé publique, car ces enfants sont plus fragiles que les singletons au moins au début de la vie. Ils sont plus souvent prématurés et ont plus souvent un petit poids à la naissance, et les complications de l’accouchement sont plus fréquentes dans leur cas. Il peut en résulter des conséquences à long terme sur leur santé. Il est important de mieux comprendre les raisons de cette hausse du taux de gémellité et de ses variations selon les pays.

La base de données sur les naissances multiples (Human Multiple Births Database - HMBD) rassemble les effectifs de naissances de jumeaux et les taux de gémellité pour tous les pays pour lesquels des statistiques fiables existent. La base de données fournit aussi des statistiques sur les autres naissances multiples (triplets, quadruplets, etc.) quand elles existent. Leur fréquence a augmenté encore plus que celle des jumeaux, mais tout en restant bien plus faible, car la majorité des accouchements multiples sont des accouchements de jumeaux.

Une liste de publications de référence sur la fréquence des naissances multiples est disponible ici.

 

Figure 1. Taux d’accouchements gémellaires dans une sélection de pays 

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Voir la figure interactive